Forum officiel RoMAccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Theris, l'égarée - Demi sang

Aller en bas 
AuteurMessage
Theris

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : ici où la-bas (mais surtout ici)

MessageSujet: Theris, l'égarée - Demi sang   Jeu 2 Déc - 16:06

(HRP):
 


Nom : Theressya Gaelia, dite Theris. Ses nombreux et incessants voyages lui ont également valu le nom de l'égarée

Race : Humaine
Age : Environ 30 ans

Ce qui l'a poussé à entrer en ces lieux :
Hésitant longuement, tournant autour du campement depuis de longues minutes, pour ne pas dire plusieurs heures, Theris parvenait progressivement à refouler son appréhension à l'idée d'entrer. Son visage semblait pourtant serein, impassible. Mais intérieurement, elle bouillait. S'efforçant de respirer calmement, elle essayait méthodiquement de réorganiser ses pensées. La conclusion vint alors naturellement à elle. Elle allait entrer dans ce campement. Après tout, qu'avait-elle à craindre ?

Et puis, elle avait promis à Yumehian et Niemand de venir visiter leur campement. C'était la moindre des choses après l'aide précieuse qu'elles lui avaient apporté la veille, en acceptant de l'escorter dans ces grottes poisseuses et poussiéreuses... et dangeureuses aussi ! C'est à l'issue des combats que les deux femmes lui avaient proposé de visiter le campement. D'après elles, c'était le destin des filles d'Odin de trouver leurs soeurs. Et c'était ce même destin qui avait forcé leur rencontre à Logar. Theris était dubitative, mais après tout, pourquoi pas ? Elle avait déjà lu des récits sur ces guerrières légendaires, sans y avoir toutefois vraiment cru. Mais depuis cette rencontre, beaucoup de choses avaient changé... prenant une dernière fois sa respiration, lentement, calmement, elle pénétra dans le campement...

Résumé de sa vie...
Si plus jeune elle trouvait son existence difficile, les années lui ont permis de réaliser la chance qu'elle a eu étant une enfant. Elle était souvent victime des moqueries des autres enfants, ceux qui avaient eu la chance d'être "bien nés". Sa mère était en effet - et est probablement toujours- une servante d'un des nobles de la cour. Quand à son père, elle ne l'a jamais connu, et sa mère refusait systématiquement de lui en parler. C'était même devenu un sujet de dispute entre la jeune Theressya et sa mère. Ainsi se résumait son enfance : moqueries et disputes...

Mais la chance lui sourit rapidement. Un des nobles, Thragor, la prit sous son aile, et lui apprit bien des choses sur le protocole, la façon dont une jeune femme doit se tenir, mais aussi, et surtout, il lui enseigna la lecture et l'écriture.

Un monde nouveau s'ouvrait alors à elle. Un monde potentiellement infini. Le monde des livres, le monde de la connaissance et de l'imaginaire. Thragor, admiratif devant la soif de connaissance de la jeune fille, lui laissa alors un libre accès à sa bibliothèque personnelle. Alors Theris lut. Toute la journée elle lisait. Puis elle commentait ses lectures, et philosophait avec son maître.

Elle aurait pu passer sa vie dans cette bibliothèque... si le sort n'avait pas été si cruel avec Thragor. La maladie l'emporta subitement. Sur son lit de mort, tendit un livre à Theris, en lui faisant promettre de ne jamais s'en séparer, jusqu'au jour où elle-même trouverait un jeune disciple, qui, quelle-que soit son origine, mériterait à son tour de recevoir une éducation solide. Ce serait à elle, et à elle seule d ele choisir, tout comme Thragor l'avait choise, elle. Ce livre circulait de maître en disciple depuis des siècles, et Theris en était désormais l'héritière.

Ce livre était différent des autres livres. Chaque personne en sa possession y laissait sa trace, et partageait ainsi son savoir avec tous les futurs héritiers du manuscrit. Parmi tous les précédents détenteurs du livre, l'un d'eux était prêtre, et maîtrisait la magie curative. Ce fut pour Theris une révélation, et une opportunité inespérée. Celle de pouvoir venir en aide aux gens, de pouvoir soigner leurs maux, d'alléger leurs souffrance.

Riche de ces nouvelles connaissances, Theris décida de partir à l'aventure, là où les gens avaient réellement besoin d'aide. Voilà maintenant plus de quinze ans qu'elle est partie de sa ville natale, elle n'y est jamais retournée depuis, et n'a pas l'intention d'y remettre les pieds.

Description physique :

Petite, blonde, Theris a tout pour retenir le regard des hommes, mais elle refuse de jouer sur son physique pour parvenir à ses fins. Elle a également un tatouage sur l'épaule gauche, représentant une colombe.

Traits de Caractère :
Curieuse, en quête permanente de connaissances. Theris est également généreuse, et toujours prête à porter assistance aux personnes blessées.
C'est aussi une personne très calme, et réfléchie. Son visage laisse rarement transparaitre ses émotions et i est excessivement difficile de la mettre en colère.
Attention cependant, ceci ne signifie pasque l'on peut abuser de sa bonne volonté. Elle sait reconnaitre les profiteurs, et refuse tout bonnement de leur accorder la moindre attention.

Theris est également fière de son parcours. Fière, mais pas prétentieuse. Elle cherche simplement à assurer la survie des combattants, sans chercher à se mettre en avant.

Quelques détails supplémentaires :

Quel est son mets préféré ? Elle aime énormément les fruits, et raffolle des framboises en particulier.

Habite où et avec qui ? Elle dispose actuellement d'une petite maison au coeur de Varanas. Mais elle considère ça comme un simple abri et un lieu où dormir. Elle ne se sent pas vraiment chez elle. A vrai dire, elle ne se sent nulle part chez elle, c'est sans doute ce qui la pousse à voyager depuis toutes ces années.

Orientation sexuelle ? oui

Phobies ? Manies, tics et habitudes ? Ce qu'elle redoute le plus, c'est de voir périr ses amis, comme elle a vu périr son maître. Lorsqu'elle est pensive et/ou anxieuse, elle fait les cents pas, ça l'aide à se concentrer. Pour dissiper ses peurs, elle cherche le vieux manuscrit dans son sac, sa présence est rassurante.

Vie amoureuse ? Elle n'a jamais eu de relation sérieuse, seulement quelques aventures au fil de ses voyages...

Ce qu’elle aime/Ce qu’elle n’aime pas ? Elle aime se promener, découvrir de nouveaux paysages. Elle est très sensible à la nature. Elle aime également se sentir utile, rien ne vaut à ses yeux le regard pétillant d'un enfant guéri. Mais par dessus tout, elle adore lire et écrire.

Maladies ? Etant donné le mal qu'elle se donne pour soigner les autres, elle ne supporterait pas l'idée d'être malade et dans l'incapacité de se soigner. Mais pour le moment, tout va bien ! Laughing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalü

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 29/11/2010
Age : 34

MessageSujet: Re: Theris, l'égarée - Demi sang   Lun 6 Déc - 0:16

Oh j'aimerais tant apprendre à lire et écrire aussi bien que vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niemand

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 28/08/2010
Age : 29
Localisation : Probablement perdue quelque part...

MessageSujet: Re: Theris, l'égarée - Demi sang   Lun 6 Déc - 7:58

(Missive envoyée de façon privée, mais qui semble ne pas avoir été lue. Je la copie donc ici... ^^)

Une missive, écrite de la main maladroite de la Valkyrie à couettes. Elle ne sait comment s'y prendre mais trouve essentiel d'écrire à la jeune prêtresse qu'elle a croisé et à laquelle elle pense avec espoir.

Citation :
Bonjour Dame Theris,

Mes sœurs semblent très occupées, ces derniers jours, peut-être serait-il bon de se rappeler à elle. Je n'ai de cesse de chercher votre silhouette parmi nous et suis chaque fois un peu plus déçue et étonnée de ne pas vous voir... Il me semble que vous avez pu rencontrer la plupart des Valkyries de mon clan, en particulier nos Heirish, Dame Hystryane et Dame Yumehian (que vous connaissiez déjà). Je m'excuse de vous avoir abandonné entre leurs mains sans prévenir, emportée par mon caractère changeant. Cela s'est-il bien passé ? Souhaiteriez-vous les rencontrer à nouveau ?

Niemand
Niemand relit sa lettre et fait la moue. Elle ne sait jamais comment tourner les phrases et le regret de ne pas avoir le pouvoir de prendre sous son aile la prêtresse l'accable. Elle soupire, donne la lettre à son messager runique et lui demande de partir à la rencontre de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theris

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : ici où la-bas (mais surtout ici)

MessageSujet: Re: Theris, l'égarée - Demi sang   Lun 6 Déc - 18:28

(Oups, je suis désolé... je n'avais en effet pas remarqué le message privé laissé sur le forum... du coup, je poste ma réponse ici ! )


Citation :
Dame niemand,
Merci de m'avoir envoyé cette missive, sincèrement.

A vrai dire, je me suis également montrée inquiète ces derniers jours, n'ayant aucune réponse de la part de vos soeurs. Pour être honnête, j'en suis venue à me demander si d'une manière ou d'une autre je m'étais montrée irrespectueuse envers votre clan, et cela m'a réellement inquiétée.

Cela dit, lors de la soirée que j'ai eu l'honneur de partager avec vos soeurs, tout s'est déroulé dans la bonne humeur à mes yeux, et c'est ce qui m'a fait penser que ce n'est pas le cas.

Vous me dites que vos soeurs sont occupées ces derniers temps, en un sens cela me rassure. J'espère malgré tout que l'objet de leur préoccupation n'est pas trop grave.

Ainsi selon vous, je devrais me rappeler à elles ? J'y ai déjà songé, sans toutefois le faire. En effet, j'ai eu peur que cela soit mal interprété, et craint que me montrer impatiente puisse nuire à nos relations...
Que me conseillez-vous alors ? Et comment ne pas sembler trop impatiente ? Ai-je réellement une chance de devenir à mon tour une Valkyrie ?

En espérant vous lire ou vous rencontrer très vite,
Theris.


Posant sa plume, relisant son texte encore et encore, Theris se résolut à l'envoyer à Niemand.
Elle espérait de tout coeur pouvoir entretenir des relations étoites avec les Valkyries, et peut-êre même les rejoindre.
Cependant, elle en était convaincue, elle avait encore beaucoup à apprendre sur leurs rituels et leur façon d'agir. Il était hors de question pour la prêtresse de commettre la moindre maladresse avec elles. Elle les respectait et les craignait trop pour se le permettre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrjä
Admin
avatar

Messages : 588
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: Theris, l'égarée - Demi sang   Mar 7 Déc - 14:29

A cette heure, alors que les guerrières commençaient à s'attrouper pour célébrer autour d'une chope d'hydromel ces journées toujours plus glorieuses que celles de la veille, Kyrjä résidait seule dans sa tente. Assise devant une pile de parchemin, l'encrier et la plume en main, elle ratifiait des traités à la lueur de la bougie qu'elle venait d'allumer. A l'extérieur, le campement bénéficiait encore des derniers rayons du soleil et à l'entrée du camp baignant dans une lumière orangé, elle aperçut une silhouette.


Profitant du prétexte, elle s'accorda quelques minutes de répits à méditer sur cette ombre qui lui sembla hésitante à tourner ainsi sans oser franchir le seuil de plus de quelques mètres. N'y aurait-il donc personne pour venir chasser l'intrus ? Derrière elle retentit un chant paillard accompagné du fracas des chopes que l'on entrechoque. Par Thor, les drôlesses aurait-elles déserté leur poste pour rejoindre le banquet ?


Au bout de quelques instants l'ombre sembla rebrousser chemin tandis que revenaient au pas de charge deux somptueuses guerrières Valkyrie -Les mêmes que dans les légendes ancestral- armé d'une brochette d'agneau, une gourde en osier bien pleine accroché à la ceinture. Kyrjä tortilla du nez, mis quelques coups de poing par dessous la table pour se calmer, et fini par hausser les épaules et se remettre au travail.


Lorsqu'enfin elle souffla la bougie, le soleil avait céder sa place à la lune et les rires aux ronflements -Je cite pas d'nom, mais y en a qui ronfle-. Elle passa rapidement sa cape sur ses épaules et rejoignit l'entrée du camp pour questionner les gardiennes sur l'intrusion. Celles ci ne pouvant répondre à ses interrogation, elle leur glissa rapidement avant de rejoindre son lit :

"Si elle venait à se représenter, Conduisez la à moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valhalla.guildealliance.com
Absirium (Yumehian)

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 21/09/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Theris, l'égarée - Demi sang   Mar 7 Déc - 15:51

Pendant ce temps dans une auberge miteuse perdue dans la forêt ...

"AAAH ! J'en peux plus !"

L'étrange femme encapuchonnée vida sa chope, versant presque la moitié sur son voisin qui, étrangement, ne râlât pas.

"N'ai marre de tous ces problèmes créer par de fichues sauvages sans cervelle ! Nan mais sérieux ! Aucune éducation ! je vais finir par en étriper une !"

Là, son voisin décida de quitter l'auberge. A côté d'une guerrière saoule et en colère, un accident peut vite arriver. On est jamais trop prudent hein !

"Je me félicite tout de même d'avoir essayé d'élever le niveau mental de mes compagnons en leur permettant de constater en paix la beauté des vierges, quand nos voisins fondent tout leur art sur la bedaine de quelques ribaudes !"

Haussement de sourcil du tenancier ... Un silence.

"Ah bah nan ... C'est plutôt l'inverse ! D'ailleurs ... J'oublie pas quelqu'un là ? J'devais pas inviter une amie à une beuverie sans nom ?"

Elle regarda gravement l'intérieur de sa chope, à moitié pleine d'un liquide dorée aux effluves enivrantes.

"Faut que j'arrête de boire. C'est pas digne de moi tout ça ..."

Un souffle de soulagement se répandit dans la salle. Les conversations reprirent et la taverne se remplit de nouveau.


Tout cela pour dire que Dame Yumehian, désespérée, n'était pas prête de revenir au camp et de régler tous les problèmes qui y résidaient. L'alcool n'attend pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theris

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : ici où la-bas (mais surtout ici)

MessageSujet: Re: Theris, l'égarée - Demi sang   Jeu 21 Juil - 21:24

Assise à son bureau depuis de longues heures, Theris ne s’était jamais sentie aussi désemparée. Depuis plusieurs jours, elle était restée là, plongée dans d’interminables réflexions. Depuis plusieurs jours, elle cherchait en vain les réponses qui lui manquaient. C’était sa seule préoccupation. Et la seule explication valable qu’elle avait trouvée la laissait perplexe. Refusant d’y croire, elle avait alors continué de chercher, de s’enfoncer dans cet épais brouillard où toutes ses pensées s’entrecroisaient pour faire émerger, inlassablement, ce qu’elle refusait d’accepter.

C’était impossible.

Et pourtant, cela expliquait tout. Cela expliquait la déchéance progressive du clan, contre laquelle Theris s’était pourtant battue corps et âme, prête à se sacrifier pour chacune de ses sœurs, s’il y avait eu la moindre chance de les sauver. Mais elle s’était battue contre quelque chose de trop puissant. Désormais, elle comprenait. Elle comprenait pourquoi ses sœurs disparaissaient soudainement, sans laisser de traces, ou pourquoi elles tombaient au combat, et ce malgré ses prières répétées, et ses appels incessants à Odin.

Il fallait désormais qu’elle agisse. Mais il restait encore un problème de taille. Elle devait annoncer la nouvelle à ses sœurs Celles qui étaient encore debout, encore fidèles à leur Gardienne et à Odin. Elle devrait les convaincre de cela. Ou leur tourner le dos, définitivement.

Folle de rage, la prêtresse arracha le blason du clan qui ornait sa robe pour le faire immédiatement brûler. Observant les flammes à l’œuvre, elle n’en revenait toujours pas. Odin les avait lâchement abandonnées. Odin était responsable de ce désastre. Odin.

Pour une raison qu’elle ignorait encore, il avait tenté de les éliminer, toutes. Ainsi que leurs einherjars, ou ceux qui étaient sur le point de le devenir. Tous étaient devenus la cible du dieu qu’elle avait servi sans relâche depuis tout ce temps. Trahie, abandonnée de son dieu, Theris était désormais déterminée à se lever, et à se battre contre lui.

Elle avait un nouvel ennemi, il lui fallait désormais savoir si elle pouvait compter sur ses sœurs, ou s’il lui faudrait trouver de nouveaux alliés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Theris, l'égarée - Demi sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Theris, l'égarée - Demi sang
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [En cours] Exécuter un script php par webcron aléatoirement toutes les demi-heures
» boîtes "Île de sang" sur wayland
» Pulp Fever : Dès de Sang
» DECK MARTEL DEMI FINALISTE
» [RESOLU] Don du sang et perte d'un défi militaire en tant que défenseur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archive des Valkyries (Runes of magic) :: Aux portes du Valhalla [ROLE PLAY OUVERT A TOUS] :: Présentation des personnages-
Sauter vers: