Forum officiel RoMAccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kurleen, jeune âme en peine - Demi sang

Aller en bas 
AuteurMessage
Kurleen

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 06/12/2010

MessageSujet: Kurleen, jeune âme en peine - Demi sang   Lun 13 Déc - 21:56

Jours et horaires de connexion : un peu tout le temps, beaucoup les week ends, rarement les mercredi soir et vendredi soir (Jeu de rôles papiers ahahah)


Nom : Kurleen

Race : Humaine

Age : 18


Compétences d'artisanat(facultatif) : Aucune (HRP pour l'instant)


Résumé de sa vie:

Les bruits de chopes clinquantes, de rires se faisaient entendre au rez de chaussées de l'auberge relais. On pouvait, de l'étage, sentir l'odeur de graisse des porcs rotissant en cuisine, mêlée aux odeurs de bière, de fumée à pipe, des crachoirs de chique. Tout laissait à penser, que l'ambiance de "La Chaumière de Mjolnir", comme à son habitude était à la fête. Son humeur à elle ne l'était pas. Dans cette pièce sentant la sueur aigre, pendant que des puces venant de la couche, la dévoraient, étendue nue sous une natte de paille, le corps bleuie par les coups, la jeune fille regardait, avec terreur, sont client. Nu également, il avait la bedaine pendante, la barbe broussailleuse, et le regard goguenard. Il la frappa violemment, encore une fois en riant. Il l'avaient maintes fois prises, mais elle lui était dédiée pour la nuit. Il fit peser de nouveau le lourd poids de son corps sur elle, l'humiliant de son haleine fétide. La jeune fille, silencieusement se mit à pleurer. Elle avait seize ans mais son cœur était déjà une ruine.

D'aucun questionnerait Kurleen sur son passé, elle lui répondrait qu'elle n'est qu'une fille de ferme comme tant d'autres. Mais la réalité est toute autre. Elle est bien une fille de fermier venu d'un petit village nommé skunld dans des territoires bien au nord de ceux de Varanas. Mais à naitre rousse au yeux verts, dans une famille de bruns au yeux noirs, cela fait toujours jaser.
Bien que n'étant un secret pour personne, kurleen fille de Joren et de Myrna, est une batarde. Sa mère, fille du "Yarl" du village ayant eu, avant son mariage, cette enfant illégitime, avec un noble guerrier d'un clan inconnu pendant les fêtes de printemps. La honte et l'opprobre éclaboussant le reste de sa famille, Myrna n'eut d'autre choix que d'épouser Joren un pauvre fermier du village. Celui-ci consentit à recueillir la future progéniture comme étant son enfant moyennant une dote conséquente.

Toutefois la dissonance de l'aspect physique de la fillette au reste de la famille associée à la fonte de la dote au fur et à mesure des années, amenèrent son "père adoptif" à la vendre, dès l'age de huit ans, à un marchand, qui n'était rien d'autre que l'heureux propriétaire d'un bordel ambulant. La fille devint ainsi la bonne à tout faire des locataires du bordel "au plaisir d'Avenkreust", une vulgaire caravane de quelques carrioles, qui comptait en tout et pour tout une dizaine de filles, ainsi qu' Avenkreust le propriétaire. A l'age de sa floraison, sa situation, déjà peu enviable, vira au cauchemar. Avenkreust en fit une putain à quatre sous, sur laquelle, tout homme payant en monnaies sonnantes et trébuchantes, pouvait faire son affaire. Elle vécue ainsi plusieurs années dans une brume faite de douleurs, de frayeur, de voyage de village en village, de taverne en taverne. Tout en apprenant par son propriétaire comment subtiliser quelques deniers, en plus des passes de la soirée, sur les clients locaux. Mais plus le temps passait, plus la folie la gagnait.
Elle fut toutefois sauvée par d'étrange rêves qui, bien que bonheur fugaces, l'attachèrent en ce bas monde. Elle s'y voyait, en guerrière chevauchant un destrier ailé, accompagnée par ses semblables et par un corbeau, survolant des chants de batailles, riante de ces infortunés mâles qui tombaient, pantins ridicules et inanimés, au combat. Le corbeau qui accompagnait toujours, sussurrait, qu'un jour elle ferait partie d'entre elles. C'est ainsi qu'un jour, à moitié endormie, à moitié folle elle poignarda Avenkreust dans son sommeil pour prendre la fuite.
Elle parcouru de nombreuses lieues en direction du sud, pour atteindre une cité qui disait-on, était libre: Varanas.
Harassée, fatiguée, les pieds meurtris par sa fuite, elle arriva enfin, pour découvrir que, pas plus qu'une autre, cette cité n'était libre. Petite gens sans argent, reste petite gens sans argent. Ainsi elle remis ses habits de putain et essaya de survivre. Plus sordide que sa situation d'avant, Kurleen de pouvait plus bénéficier d'une paillasse, les établissements refusant une telle souillon en leur sein, elle devait donc se contenter des ruelles sombres où seuls les plus démunis vont se chercher une liaison d'un soir. Elle ne devait sa subsistance, qu'aux rêves toujours présents, et aux quelques larcins qu'elles réalisait, lorsqu'en de rares occasions elle pouvait s'offrir un repas chaud.

C'est ainsi qu'elle rencontra kalü, en lui volant...ou plutôt en essayant de lui voler sa bourse. La jeune femme du peuple magnifique, lui attrapa la main, et au lieu de la rosser, ou pire de la rendre à la garde, l'invita à souper. Elle lui parla de son passé, des jeux, de "saute escargots gloutons", de ses aventures, divagua sur les histoires d'un jeune homme brun ou non plutôt était ce une grande femme blonde qui sortait des tourtes impossibles de sous ses jupes, ou non plutôt de ses plaques....en plus il/elle porte de très belles ailes de chauve souris....ah non de pigeon ...oui de pigeon, mais t'es je déjà parlé de mon cheval....non? Il est mort ce matin, mais ce n'est pas grave puisqu'il m'est revenu.
Kurleen buvait les paroles de cette jeune femme. La seule qui depuis de nombreuses années lui offrait quelques chose. Kalü lui proposa même de loger dans sa petite mansarde qu'elle louait au "sanglier affamé" dès le soir même; "entre sœurs nous devons bien nous aider, en plus tu ne vas pas jouer à saute escargot-gloutons toutes les nuits avec ces hommes. Bien que vous vous amusez avec des règles que je ne connaisse pas......tu pourrais me les apprendre?".
Elle vécurent ainsi quelques semaines. Ce furent les plus beaux jours de Kurleen depuis le village, sa santé mentale se régénérant petit à petit. Chaque jour kalü lui apprenait le maniement des armes. "Une femme se doit de savoir comment se défendre. Sinon on ne peut pas gagner à saute escargot-gloutons".
Un matin kalü se leva,l'air très digne, loin de cette folie douce qui l'habitait le plus souvent. "viens aujourd'hui, je te présente à tes autres sœurs". C'est ainsi, après avoir pris un copieux petit déjeuner (kalü ne s'en allait jamais sans petit déjeuner, un truc d'escargot-gloutons) qu'une Kurleen incrédule la suivi sur le pont levis de Varanas. Et l'impossible se produisit, elle vit l'une de ses sœurs de ses rêves, une géante, armées de métal, les yeux tel la glace, la voix puissante d'un taureau. Ce que lui dit la géante, elle ne le retint pas. Mais elle fut menée comme dans un songe, a travers la forêt, jusqu'à un lieu dominé par une grande statue. Mais ce n'est pas cette dernière qui attirait le regard de Kurleen. Ce fut le petit miracle, assis à ses cotés, une jeune femme du peuple libre, une fae, dont les ailes, qui s'agitaient indolemment, faisaient virevolter les feuilles d'automnes comme autant de libellules à la saison des amours. Elle était couronnée, telle une impératrice, par un cercle de fleur et de lierre. Ses yeux en amande, couleur de l'été, ont fait chavirer son cœur. Lui faisant ressentir cet amour qui toujours lui avait été refusé.....la suite de cette histoire vous la connaissez.

Depuis Kurleen à repris de l'assurance. Elle à trouvé un but mais ne sait comment l'atteindre.

Mais depuis quelque temps les rêves ont changés.

Elle ne se voit plus triomphante parmi ses sœurs. Une nuée de cadavres aux ailes blanches rougies par le sang. Au milieu une jeune femme rousse aux cheveux court est en pleurs, deux épées plongées dans le corps d'une elfe aux cheveux verts. La rouquine a un corbeau sur l'épaule, qui la regarde en prenant un air moqueur.
" Telle père, telle fille" dit le corbeau.



Description physique : Kurleen est une jeune femme athlétique aux cheveux roux et aux yeux verts.

Traits de caractère : lunatique, elle alterne joie et tristesse sans aucune transitions, timide, peureuse envers les hommes.

Particularité physique (facultatif) : Aucune

Particularité morale (facultatif) : Droite, juste, complétement dévoué à Hystryane pour qui elle voue une admiration secrète sans borne.
Kalü est sa meilleur amie
Faythe...mieux ne vaut pas en parler. "je préfère rire de tout plutôt que d'avoir à en pleurer" Beaumarchais
Depuis peu, à peur de dormir

Détails (facultatifs mais qui permettent de mieux camper son personnage): se sent à la fois petite et grande sœur de Kalü.
Kurleen est quelqu'un de vraiment perdu dans la vie, elle à choisi Hystryane comme modèle dans la vie car on ne peut sereinement considérer Kalü comme un modèle.

Quel est son mets préféré? Les tourtes cachées d'Hystryane

Habite où et avec qui? Kalü dans une mansarde louée (difficilement) au mois dans une auberge de Varanas.

Orientation sexuelle ? Lesbienne

Phobies ? Manies, tics et habitudes ? Sursaute très souvent, ne s'approche pas facilement des hommes, mais est en train de revoir sa vision envers ces derniers. Surtout depuis le mariage de Gwen ou elle à put se rendre compte que le jeune époux ainsi qu'un sieur loup garou n'en voulait pas qu'a son entrecuisse.

Vie amoureuse ? Bouuuhouuu

Ce qu’il aime/Ce qu’il n’aime pas ?
n'aime pas: La menace, les relations de force, le corbeau qui s'est adjugé sa compagnie sans son avis
Aime: les rassemblements valkyrie (qui lui donne un sentiment d'appartenance), les fêtes.

Maladies ? Androphobie

(Edit du 14/12/10 corrections)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kurleen, jeune âme en peine - Demi sang
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mahory, jeune panda feu : 12 pa, 1/2 cc
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» [En cours] Exécuter un script php par webcron aléatoirement toutes les demi-heures
» boîtes "Île de sang" sur wayland
» Pulp Fever : Dès de Sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archive des Valkyries (Runes of magic) :: Aux portes du Valhalla [ROLE PLAY OUVERT A TOUS] :: Présentation des personnages-
Sauter vers: