Forum officiel RoMAccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dolph, Guerrier Inquisiteur

Aller en bas 
AuteurMessage
Dolph

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 41

MessageSujet: Dolph, Guerrier Inquisiteur   Sam 9 Avr - 12:14

Jours et horaires de connexion :
Généralement les soirs et weeks ends, voire quelques après-midi. *Est très pris en dehors du jeu, boulot, pompiers, gardes, sport, chevaux, entraînement du chien, peut décliner une instance ou un RP si le bip est en marche...*

Nom : Dolph Delyon, parfois surnommé Dolphy par certaines à son grand désespoir.
Race : Humain, quelques ascendances barbares
Age: 27 ans, au mieux de sa force et de sa vitalité
Classes : Guerrier/Prêtre
Solitaire dans l'âme, loin des frères de son ordre religieux, Dolph parcourt le monde pour apporter la foi. Enfin si telle était sa mission de départ, son incapacité chronique à communiquer autrement qu'avec sa hâche (barbare oblige) les conversions ne sont pas légions, à part à titre posthume...
Ses talents de prêtre lui sont par contre très utiles pour survivre et se soigner, puisqu'il a la fâcheuse tendance de foncer sur tout ce qui bouge et de regarder seulement après le niveau de ce qu'il tape. Embarassed
Il a également un sens de l'orientation absolument lamentable, capable de ressortir de l'abbaye en croyant y rentrer, aller mourir dans un cul de sac avec tous les mobs de la carte au train derrière, tomber dans le vide en pleine GvG où pour une fois il n'y avait pas d'allemands en face (mais puisque je vous dis que c'était une expérience!! Pas fait exprès...), son manque d'orientation doit être dans les sommets du serveur, si ses autres caractéristiques n'y sont pas, peu de gens sont capables de le surpasser en temps perdu à essayer de savoir où il est et en perte de groupe (certains se rappeleront les Cyclopes)...
Il passe donc énormément de temps à étudier aussi (vive la bibliothèque)...

Compétences d'artisanat :
Dolph collecte des minerais parceque c'est bon pour les muscles et qu'au moins les minerais ne rendent pas les coups.

Résumé de sa vie :
Dolph est le fils d'un barbare qu'il n'a jamais connu, celui ci ayant violé sa mère lors d'une banale invasion de village. lorsqu'il commença a montrer une force physique hors du commun, Dolph fut envoyé à 4 ans chez les moines guerriers fanatiques d'un Ordre ancien et plus ou moins secret, branche des Templiers, la Milice du Temple ou Militia Templi.
Son enfance fut partagée entre cellule et entraînements, avec un manque d'affection certain, une croyance fortement ancrée qu'il était un élu de Dieu, un manque de contact avec ses condisciples parcequ'il était beaucoup plus fort qu'eux et donc souvent érigé en modèle, de longues heures d'étude et de méditation et des châtiments sévères infligés par des professeurs croyant en la rédemption par la douleur. De tout ceci résulta finalement une crainte et une méconnaissance des gens "normaux" et du monde extérieur.
Contrairement à de nombreux aventuriers qui parcourent Taboréa il sait donc lire, écrire et compter et a suivi de longues études.
A 18 ans il prononça ses 3 voeux de chasteté, pauvreté et obéissance et il plongea dans les côtés les plus sombres de sa religion. Sa formation d'inquisiteur réveilla en lui à sa grande surprise des penchants restés cachés jusque là. Naturellement froid et distant il se rendit compte que lorsque la rage bouillonnait en lui il ne contrôlait plus rien et était capable de choses horribles lorsqu'il perdait patience. Après le décès injustifié d'un de ses prisonniers, l'Ordre décida qu'il ne devait plus se charger des interrogatoires et il reçut à 25 ans la mission de répandre la bonne parole à l'extérieur. Mal préparé à ce qui l'attendait, il peina à trouver sa place dans le grand monde. Incapable d'aligner 3 mots au début pour convaincre quelqu'un de le suivre, il erra seul longtemps, s'alliant parfois à quelques compagnons pour une durée très limitée et quittant souvent ceux-ci dans un moment de tension. Eduqué dans l'idée qu'il était invincible, il fut rudement ramené sur terre lorsqu'il s'en prit à la Reine des glaces. Emprisonné par les sorcières, gardé captif durant de longs mois, il fut délivré par le Chevalier Zalaniel. Reconnaissant de sortir de sa longue et difficile captivité, expérience qu'il déteste toujours évoquer, Dolph se mit au service de celui-ci avec la même fidélité qu'il avait réservée aux moines. Zalaniel le nommera Commandant.
C'est au service de Zalaniel qu'il rencontre pour la première fois les Valkyries, et bizarrement Niemand arrive peu à peu à l'apprivoiser, peut être grâce à son penchant pour les ours.
Suite à une blague des Valkyries et une "trahison" de Caroteuse il est mis à l'amende par son ordre et dûrement châtié.
Hystryane lui fait l'immense honneur de le choisir pour Einherjar, ce qui l'oblige par contre à renier son ancien ordre religieux, choix difficile et non sans conséquences mais qu'il a pris en connaissance de cause.

Description physique :
Dolph est grand, un peu moins qu'un barbare pure souche et beaucoup moins qu'un elfe, mais grand pour un humain. Ses muscles sont très développés par les combats et la mine et il a l'habitude de combattre torse nu, sûr d'être invulnérable, son ascendance barbare sans doute... En prêtre aussi il reste torse nu, sauf lorsque les cérémonies officielles imposent la soutane, parceque les robes hein... c'est pas son truc. Il a déjà du mal à supporter de mettre une chemise.
Il a également une paire d'ailes qui lui viennent de son saint patron et qu'il peut dissimuler lorsqu'il est en mode warrior.
Ses cheveux noirs lui viennent de sa mère, son père lui ayant seulement légué de son côté Viking des yeux bleu foncé assez déroutants. Sa coupe de cheveux est celle imposée par la Milice, les cheveux très ras étant une marque d'obéissance à la règle. Sa barbe est très courte pour les mêmes raisons.
Il a quelques cicatrices mais peu en comparaison des blessures qu'il subit régulièrement au combat, preuve que ses talents de prêtre sont assez développés.
Enfin à cause d'une aventure récente (une "rencontre non désirée" XD) il boîte dans la vie de tous les jours mais cela ne le gêne pas au combat puisque lorsque la rage monte en lui il en oublie tout le reste.

Traits de caractère :
D'un naturel méfiant et peu expensif, Dolph garde ses distances avec les gens qu'il croise. Plutôt calme, il peut tout de même très vite s'énerver lorsque quelque chose le contrarie. Il est assez susceptible (je crois que ça tout le monde l'a vu) et est capable de claquer la porte à la moindre remarque. Il n'est par contre pas rancunier car ce que pensent les gens lui glisse dessus.
Il peut se montrer agressif et il a l'habitude de donner des ordres comme d'en recevoir.
Il n'aime pas guérir totalement et trop vite de ses blessures de combattant car à trop vivre dans le confort il craint de se ramollir et il croit lui aussi au rachat des fautes par la souffrance.
Depuis le châtiment cruel qu'il a reçu pour avoir posé pour un peintre (enfin un peintre, hum, c'était loin d'être Salvador Dali XD ) il ne sourit plus. Mais il ne souriait déjà pas beaucoup avant.

Détails :

Quel est son met préféré ?
Un cuissot de sanglier ou de dentranchante, mais il peut aussi se passer totalement de manger.

Phobies ? Manies, tics et habitudes ?
Dolph montre les dents quand on l'énerve et il grogne souvent. Pas de phobie particulière même si la zone d'Ystra le met toujours très mal à l'aise. Dolph dort avec sa hâche posée à côté de lui, et il dort toujours par terre.

Son orientation sexuelle ?
Dolph n'en sait trop rien. Ayant prononcé des voeux de chasteté, il est totalement novice en la matière. Il n'est jamais tombé amoureux, du moins à sa connaissance. Et avec l'abstinence forcée, lorsqu'il est dans un mauvais jour, un simple tronc d'arbre qui se balance dans le vent peut lui mettre des idées bizarres dans la tête même si son visage reste impassible... Il gère toutefois très bien la frustration.

Ce qu’il aime/Ce qu’il n’aime pas ?
Il n'aime pas trop les elfes mais il ne sait pas pourquoi, peut être parceque les elfes femelles avec leurs petites tenues sexy réveillent le démon en lui.
Il déteste les petits bodos car ils sont très fatiguants à tuer (trop nombreux, il en sort de partout) et qu'ils sont les rois des coups bas. A cause de sa grande taille Dolph est en effet particulièrement exposé au fameux "coup de boule du bodo dans les parties" et avec leur nombre il ne peut pas se protéger complètement.
Il apprécie la nature et le grand air mais il aime aussi se cloîtrer dans un espace sombre, calme et exigu pour réfléchir, ce qui lui rappelle sa cellule d'autrefois. Il ne recherche pas les possessions matérielles, les seules choses dont il prenne grand soin sont son armure et son cheval. En raison de ses voeux de pauvreté, nulle trace d'argent ou d'or ne se trouve sur l'armure de son destrier ni sur la sienne.
Il adore faire travailler ses muscles.


(Et voilà, j'ai mis le temps mais... désolé pour le roman)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clodololo

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/04/2011
Age : 30
Localisation : Dans un trou de 2,31m de profondeur.

MessageSujet: Re: Dolph, Guerrier Inquisiteur   Sam 9 Avr - 13:37

Dol ! Han !! Content de te voir dans ce monde BIENVEILLANT qui pose un REGARD VIGILENT ET TOUT SAUF VICIEUX sur les pauvres petits diables que nous sommes xP

Joli présentation, sympa de te savoir non loin de moi et au loisir de se rencontrer IG =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waleria

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: Dolph, Guerrier Inquisiteur   Sam 9 Avr - 20:47

euh... bienvenu? *sourit malicieuse*

[hrp il était temps de pouvoir lire ton bg^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolph

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 41

MessageSujet: Re: Dolph, Guerrier Inquisiteur   Dim 10 Avr - 0:00

[HRP Je sais je suis lent...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolph

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 41

MessageSujet: Re: Dolph, Guerrier Inquisiteur   Dim 10 Avr - 10:40

Aujourd'hui

Dolph a les yeux bandés, il sent le sol dur et humide sous ses pieds nus, tout son corps est nu et trempé de sueur, il frissonne. Il a 8 ans. Malgré le fait qu'il soit déjà fort pour son âge, son épée gigantesque est beaucoup trop lourde pour ses petits bras et il lutte pour ne pas qu'elle le fasse basculer en avant ou en arrière. Parfois ses poignets lâchent et de vilaines marques sur ses épaules et des coupures mal cicatrisées témoignent que ça a dû arriver souvent avant qu'il n'arrive à maîtriser un peu l'arme disproportionnée. Le petit garçon tourne sur lui même, il respire vite et frissonne de nouveau. Il sent l'odeur de la chair en décomposition et sait que la goule le guette mais il ne sait pas où elle est cachée.
Il essaye de se concentrer, ignorant la peur qui monte en lui. Il entend les frottements de l'armure de son instructeur, Frère Jean, qui se tient appuyé contre le mur derrière lui, bras croisés, son fouet calé contre sa hanche. Mais il n'entend rien d'autre. Les goules ne respirent pas, se rappelle t'il. Frère Jean ricane.
- Allez petit, trouve la... Avant qu'elle ne te trouve.
Dolph pivote sur lui même de plus en plus vite, essayant d'imaginer où le mort vivant peut se terrer, mais il ne connaît pas la salle.
Une douleur cinglante traverse son postérieur. Il ne peut retenir un cri.
- Elle m'a mordu!!
Frère Jean ricane de nouveau.
- Non c'est mon fouet. Concentre toi et accélère sinon elle va venir croquer... Tout ce qui dépasse...
Dolph sent un filet de sang couler le long de sa cuisse. La sueur imbibe le bandeau du petit garçon et lui pique les yeux à travers le tissu. Il les ferme, essayant de visualiser la goule. L'odeur est suffocante.
Frère Jean soupire.
- Tu réfléchis beaucoup trop, petit, tu dois foncer en suivant ton instinct. N'oublie pas qu'elle sent que tu saignes...
Dolph frissonne. Les goules sont attirées par le sang. Il secoue la tête. Les goules sont attirées par le sang. Il frissonne encore. Le sang... Il frissonne tellement qu'il va s'évanouir là devant cette goule qui va le dévorer. Il a si froid...

Dolph relève la tête en frissonnant. Son souffle se condense et retombe en petit cristaux de givre sur sa poitrine. Ses cheveux sont recouverts d'une pellicule de glace et ses lèvres se craquèlent sous la morsure du froid.
Il réalise qu'il a encore perdu connaissance. Une vague de douleur puissante remonte dans ses muscles martyrisés et il gémit sourdement entre ses dents serrées. Il a perdu le décompte du temps mais les crampes atroces lui disent que ça doit faire longtemps qu'il est suspendu à ce totem infernal. Il essaie de bouger ses doigts malgré les clous qui traversent ses paumes et le clouent au bois, comme un papillon, ou comme Lui, plutôt, son Créateur, qu'il se surprend pour la première fois à espérer rejoindre très vite.
Il ne doit pas perdre l'espoir qu'elle le trouveront. Il secoue la tête et la douleur explose. Deux fois à travers ses cils gelés il a cru appercevoir le grand renard de légende mais il a sans doute rêvé ou déliré.
Comment peut-il être aussi glacé et brûler à la fois? Le totem est parcouru d'un courant électrique régulier, trop faible pour le tuer mais assez fort pour être douloureux et causer des brûlures aux parties en contact. Il cambre son dos pour épargner ses reins. Ses épaules brûlent et il craint qu'elles n'aient été disloquées par son poids. Une chaîne garnie de pointes acérées entourent chacun de ses biceps, ses cuisses et sa poitrine. Le silice de la Militia, qu'il se souvient avoir porté volontairement après la mort de son prisonnier, en punition, enroulé autour de sa cuisse, jour et nuit, dissimulé par sa soutane.
Une chaîne du même genre est enroulée autour de ses hanches et passe entre ses cuisses. Le métal brûle avec l'électricité, le métal gèle avec le froid mordant.
Il pousse un gémissement rauque et le son qui s'échappe de ses lèvres ressemble un peu à celui qu'il a cru entendre du grand renard argenté. Sa voix de nouveau brisée et la crainte que les stalactites de glace qui tapissent le plafond de la grotte se brisent avec l'écho l'ont découragé de crier.
Des pensées désordonnées traversent son esprit embrûmé par la souffrance. Il espère que le petit ours de Myan a pu la rejoindre sans devoir affronter les gros ours polaires qui arpentent la glace. Il espère qu'il est vivant.
Il ne savait pas que la Milice avait des alliés chez les Ailics.

Il bascule sa tête en arrière et la douleur vive qui traverse son front lui rappelle qu'il a également une "couronne d'épine". Que le courant ne tarde pas à traverser, faisant exploser des flashs de lumière devant ses yeux. Il laisse retomber sa tête, haletant dans le froid. Pauvre Christ, pense t'il.
Il essaie de nouveau de se redresser un peu en tirant sur les clous de ses mains et parvient à gagner quelques milimètres. Si les pointes des cilices pouvaient mordre un peu dans le bois cela soulagerai un peu la tension dans ses bras et ses épaules. Il reste accroché quelques secondes avant que les pointes ne lâchent, enfonçant encore plus celles dans sa peau. Le brouillard envahit de nouveau son esprit.
Il tente de rassembler le peu d'énergie qu'il lui reste pour lancer une vague de soin, la seule qu'il maîtrise sans parole et sans geste.
Une chaleur douce part de son front et se répand dans tout son corps, soulageant un peu ses souffrances. L'effet est de courte durée malheureusement mais au moins ne s'est il pas évanoui.
Alors que la souffrance reprend ses droits dans son corps torturé, son esprit embrouillé ne sait plus s'il doit espérer qu'elles le trouveront ou si il préférerai que son coeur lâche, là tout de suite...
Des visages défilent. Myan dont il ne connaîtra pas l'enfant... Hystryane qui veut bien croire en lui... Théris et ses mains de fées... Et Waléria qu'il ne pourra plus protéger...
Comment sa peau peut-elle être couverte de givre avec le courant qui le traverse?
Il entend un bref glapissement et il voit le renard. La grotte qui rend fou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niemand

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 28/08/2010
Age : 29
Localisation : Probablement perdue quelque part...

MessageSujet: Re: Dolph, Guerrier Inquisiteur   Dim 10 Avr - 11:33

Il y avait des choses qui ne changeraient jamais, Akamyss en eut la preuve en ramassant un ourson mal en point devant sa porte au petit matin. Au delà de la satisfaction de voir que son chez-soi était toujours un refuge pour Groââh, la cuisinière fut saisit à l'aube par l'horreur.

L'ourson tremblait de tous ses membres et sa fourrure de soleil paraissait recouverte de sang. Une fois l'animal tiré à l'intérieur et la peur plus ou moins contrôlée, l'inquisitrice remarqua que des entailles recouvraient le corps entier de l'animal. Sa main passa sur la tête de l'ours et un frisson la parcouru. Gelé. Ça et là, figeant le sang, de la glace s'accrochait aux poils.

Elle apporta les premiers soins elle-même, réchauffant l'animal au mieux – bien que ce ne soit guère sa spécialité.


- Chut mon gros. Tout va bien. » Le murmure se voulait rassurant mais une pointe de peur troublait ses mots. Elle n'oubliait pas qu'il s'agissait avant tout d'un ours blessé, celui de Nie', peut-être, mais un animal tout de même capable de la mutiler au moindre geste douloureux.

Son renard roux, compagnon de route qu'Autari lui avait offert pour la protéger, surveillait sa maîtresse depuis le coin de la pièce. Attentif. Grand mal lui pris lorsqu'il décida d'approcher pour lécher lui-même les plaies de l'ourson.

La panique de Groââh fut telle à son approche qu'Akamyss perdit tout contrôle de l'animal. Les dents dévoilées, l'ourson grogna subitement puis se remit sur ses pattes flageolantes. Un pas supplémentaire du petit renardeau et l'ourson bondit, dément et violent.

La cuisinière s'interposa, paniquée, tenta de maintenir l'ourson, hurlant au petit renard de s'éloigner, couchée au sol, à plat ventre, les bras autour de Groââh. La main proche, trop proche, de ce museau furieux. Alors que le renard effrayé s'éloignait, la douleur fusa dans la tête de la cuisinière. La paume en sang, il fallut bien quelques longues secondes à l'inquisitrice pour comprendre que l'ourson de la Valkyrie à couettes venait de lui transpercer la main de ses crocs. Le souffle court, gouttant sur le sol, la cuisinière geint pitoyablement mais resta là, toujours accrochée à l'ourson.

Une seule pensée lui traversa l'esprit alors que Groââh retombait au sol, éreinté. Il fallait qu'elle avertisse Niemand ou n'importe quelle Valkyrie. Il fallait qu'elle leur amène Groââh.

_________________
Dite Myan.

¤ Si vous doutiez encore que le caractère du maître puisse avoir une influence sur son familier, regardez Groââh ! ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolph

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 41

MessageSujet: Re: Dolph, Guerrier Inquisiteur   Lun 11 Avr - 14:27

Entre feu et glace, Dolph délire. Des frissons parcourent régulièrement ses muscles tétanisés, envoyant des étincelles électriques courir le long de ses nerfs. Les brûlures et les gelures qui le recouvrent se réveillent et il essaye d'échapper à la douleur dans sa semi-inconscience en plongeant plus profondément dans les ténèbres. Des quintes de toux secouent son corps épuisé par la souffrance et il croit descendre dans les flammes des enfers avant d'émerger de nouveau. Feu et glace.
Il marmonne des mots sans suite dans lesquels reviennent un nom, Gabriel. Comment peut-on geler et brûler à la fois? Il gémit et essaye de fuir le contact sur ses brûlures avant de replonger en enfer. Par moment il croit voir apparaître son ange protecteur mais lorsqu'enfin il parvient à ouvrir les yeux et à distinguer ce qui l'entoure c'est le visage de Myan qu'il aperçoit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolph

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 41

MessageSujet: Re: Dolph, Guerrier Inquisiteur   Mer 22 Juin - 13:35

Se détournant du cadavre fumant du Yasheedee, Dolph porte la main machinalement à son épaule, effleurant la petite marque runique qui se trouve là. Il lui a semblé la sentir brûler mais peut être est-ce juste l’effet du soleil écrasant du désert de Limon. Il grimace, la peau est sensible mais ce n’est pas la douleur intense et irrésistible de l’invocation. Il ferme les yeux et se concentre pour tendre son esprit vers celui de son nouveau Seigneur. Comme toujours une chaleur étouffante l’envahit et il écoute le message attentivement. Lorsque la brûlure s’apaise il cligne des yeux, soudain ébloui, et regarde instinctivement la position du soleil déclinant pour connaître l’heure. Il a encore du travail avant la nuit. Il rugit et le feu coule dans ses veines, la puissance ruisselle dans ses muscles, son cœur se remplit de flammes.

Cette puissance nouvelle et inquiétante il la Lui doit. La domination mentale qu’il doit tolérer en contrepartie l’a conduit à se rebeller violemment plusieurs fois mais il n’est pas capable de se libérer et une partie de lui rechigne à retrouver son état antérieur. Il est beaucoup plus fort qu’avant et il est prêt à en payer le prix. Il a brûlé sa robe blanche de prêtre et a endossé une robe noire à la place, plus adaptée à sa nouvelle allégeance. Une petite flamme apprivoisée, donnée par le dragon, le suit pour l’assister au combat. Malgré cela une petite zone de son esprit résiste encore et toujours, s’accrochant désespéramment à ses anciennes valeurs. Il a refusé certains des actes qu’Il a exigés de lui et a découvert que là aussi il y avait un prix à payer. Mais le dragon ne veut pas le briser complètement, pas pour le moment en tout cas.

Certains en le voyant peuvent penser qu’il a été touché par la Lumière mais c’est bien de feu qu’il s’agit. La lumière… Il grogne, repensant à l’idéal de Zalaniel. C’est ironique de penser qu’il a été adoubé Chevalier de l’Ordre de Dalanis, comme quoi sa façade ne montre pas encore trop de failles. Seules certaines personnes particulièrement sensibles s’en sont aperçues. Theris… Waleria… Les femmes sentent ces choses.
Il a une pensée pour Myan qui lui manque et pour Hystryane, se demandant ce qu’elle penserait de tout ça. Si elle serait fière de sa puissance, ou… déçue.

Tout en repensant au passé, il remonte le chemin qui mène aux Terres de Malice. Les alpages succèdent au désert et ça et là broutent de douces créatures pacifiques. Il hésite. Elles ne font aucun mal et il n’a pas faim. Peut être même appartiennent elles à des villageois. Mais quelque chose le pousse et s’approchant doucement il bondit et en décapite une à coup de hache. Le sang de la créature gicle et arrose le sol. Les autres, affolées, s’éparpillent, entraînant également la fuite d’une horde de Gullos. Il contemple le cadavre encore chaud de la créature inoffensive sol puis se détourne de la carcasse, de la nourriture facile pour les dragons terrestres bleutés qui chassent par ici. Une larme coule sur sa joue sans qu’il n’y prête attention.

Le seul moyen de se libérer serait de tuer le grand dragon, mais il n’en a pas envie, et n’en est pas capable. Comme si ses pensées avaient eu un écho, la rune se met à brûler intensément. Il regarde son épaule et voit le petit dessin en relief rougir comme s’il venait d’être fraîchement marqué au fer. Une angoisse soudaine l’étreint, la crainte que le dragon n’ait eu un aperçu du combat qui se livre dans son esprit. La douleur devenant rapidement intolérable, il jette un dernier coup d’œil à la vallée verte et portant sa main à son épaule légèrement haletant, il touche la rune et laisse le néant de la téléportation l’engloutir, l’invocation l’emportant dans un endroit où la lumière ne brille jamais et où rugissent toutes les flammes de l’enfer.
Pour retrouver son Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dolph, Guerrier Inquisiteur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dolph, Guerrier Inquisiteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pandawa multi : pano Dragoeuf et hache du guerrier Zoth
» [Moc] Le Porteur du Plastron de Lumière, le Guerrier Dragon
» [guerrier] Rofellos lvl 46
» Nominoë, elfe guerrier, 15
» [Tome I]: Le chant du guerrier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archive des Valkyries (Runes of magic) :: Aux portes du Valhalla [ROLE PLAY OUVERT A TOUS] :: Présentation des personnages-
Sauter vers: